RSS
RSS


Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Paris. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble êre au bord du gouffre, et l'Institut le dernier rempart contre la fin du monde... Mais, est ce que ce sera suffisant ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigue 02
Et si vous veniez gagner un nouveau pouvoir ?
01/08/2013
Ouverture du forum. Nous avons deux ans !
Intrigue suivie : le Graal
D'étranges livres... Quatre livres pourraient vous mener jusqu'au Graal
Où sont ils ? Pourquoi ont ils été créés ? venez trouver les réponses ici
Bienvenue
Soyez les bienvenus dans notre petite famille ! On n'attend que vous ;)

Partagez| .

(Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




☨ Lait Caillé ☨
avatar
Nikola Tesla
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 38 ► Date d'inscription : 15/08/2016
► Crédits : 4110 ► Chambre : Chambre 1-1 ► Pouvoirs : - Pyrokinésie
- Magnétisme
- Télékinésie
- Electrokinésie
- Métamorphoses de succubes


MessageSujet: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Lun 15 Aoû - 20:11


         
Nikola Tesla
Informations

         
Salut à toi, je m'appelle Nikola Tesla mais tout le monde me surnomme Tesla et je suis né(e) le 10 juillet 1856 , à Smiljan, dans l'Empire d'Autriche. Si tu sais compter j'ai donc 159 ans. Aujourd'hui, je travaille en tant que Inventeur de génie dans une cave qui est actuellement mon royaume. Tu veux savoir un secret ? Dans la vie je suis bisexuel et je suis actuellement célibataire. Oh, et surtout n'oublie pas que je suis Incube. Pour terminer ma principale phobie est les dragons

Pouvoirs

♪ Pouvoir Elémentaire Pyrokinésie
♪ Pouvoir Psychique Magnétisme
♪ Pouvoirs communs Télékinésie
♪ Pouvoir de Race Spéciale Electrokinésie, Métamorphoses de succubes

Questions indispensables

 
Je me trouvais dans l'école lors de l'intrigue Attaque de zombies :
OUI NON
Permet d'avoir été vacciné contre les morsures de zombie

Je me trouvais dans l'école lors de l'intrigue Téléréalité démoniaque :
OUI NON
Permet de prétendre aux quêtes 'rêves démoniaques'
 

         
Caractère

         
Dire que tu es un sale con narcissique, prétentieux et passablement irritant serait un doux euphémisme. Toi-même tu éclates de rire quand un inconscient de première ose te dire d'une voix mielleuse que derrière tout le mépris dont tu es capable, tu es au fond un être vivant ayant un coeur. Non, te permets-tu à chaque fois de préciser. Tu n'as rien d'un être généreux qui ne cherche que le bien être de ton prochain. Il y a bien longtemps de cela que tu ne prétends plus être quelqu'un de bon, si à une époque tu te forçais à répondre à des exigences quelconques, tu as bien rapidement réalisé que tu valais bien mieux que tout ça, bien mieux que tout ceux qui pouvaient croiser ta route. Se demander si tu te penses supérieur à tout tes interlocuteurs n'est pas vraiment la bonne question… Celle qu'il faut te poser est la suivante : Quand ne te penses-tu pas l'homme, ou l'incube, le plus intelligent de la pièce ? Jamais diras-tu. Rarement te corrigera-t-on. Ce ne serait pas mentir que de dire que tu es un être hors norme, doué d'une intelligence qui te pousser parfois à t'affranchir de certaines règles de politesse, et qui même bien souvent te conduit à te comporter comme un connard qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense sans se soucier ou regretter de blesser ton interlocuteur. Et c'est peut-être là ton principal défaut, tu ne sais reconnaître tes erreurs et encore moins les voir. Avec le temps, tu es étrangement devenu têtu et aigris. Tu refuses de penser qu'un être si intelligent que toi puisse avoir tort et quand les autres osent te tenir tête, tu n'hésites pas à leur cracher au visage ton venin. Beaucoup te considèrent comme un être détestable mais ne peuvent te retirer cet esprit brillant qui est le tien. Ils peuvent bien dire que te couper la langue serait un bien commun, personne n'est réellement apte à ignorer le génie que tu es. Et tu le sais, oh oui, tu sais que le monde, ou du moins une partie de celui-ci, a besoin de toi, et c'est ça qui te rend irritant au possible. Tu es un bien nécessaire, mais un bien ô combien douloureux à supporter ou à fréquenter. Tu es le genre qu'on rencontre une fois, et qu'on déteste bien rapidement. Rares sont ceux qui trouvent grâce à tes yeux et avec qui tu acceptes de passer un peu de temps, quand tu n'es pas penché sur une nouvelle invention ou un calcul qui lui se fait un bien doux amant. Solitaire tu l'es, mais tu ne subis pas cette situation, tu l'apprécies car elle te permet de travailler et d'ainsi occuper ton esprit qui est facilement en proie à l'ennui.  

         
Biographie

         
Tu es né il y a si longtemps, quand ton pays n'était qu'un fragment d'un empire plus grand… Autrichien tu étais, mais serbo-croate tu as toujours été. Tu as été élevé dans l'idée que tu étais un être qui est plus qu'un rouage d'un grand ensemble, ton père, qui te regardait comme si tu étais sa plus grande fierté, ne cessait de te dire que tu étais destiné à accomplir de grandes choses. Tu avais beau être l'avant-dernier d'une fratrie de cinq enfants… Tu étais celui que tout le monde regardait et adulait… Non pas parce que tu étais plus sage ou plus adorable que les autres, mais parce que tu avais une vivacité d'esprit qui ne semblait pas être naturelle pour un enfant de ton âge. Très rapidement tes parents n'ont pu que s'émerveiller et parfois s'effrayer de ta mémoire quasi-photographique… Te souviens-tu de cette époque où d'une petite voix tu étais capable de leur réciter avec précision tout ce que tu avais pu voir ou faire lors d'une journée ? Sûrement, y-a-t-il seulement quelque chose dont tu ne te souviens pas dans ton existence ? Non, en deux cent ans… Tu n'as aucun blanc, aucun doute sur ce que tu as pu faire. Tout est bien sagement conservé dans un recoin de ton esprit. Alors oui, tu te souviens de ton enfance, de cette époque où tu étais encore bien jeune et où tu devais tout apprendre. Tu te rappelles avoir été un enfant qui avait tout à découvrir et qui imaginait que ton esprit était comme une galaxie que tu devais explorer et maîtriser. Ton enfance t'est toujours douce-amère à remémorer, non pas que tu aies quoi que ce soit à regretter, à part peut-être l'illusion d'humanité que tu pensais avoir. Mais ça mis à part… L'univers entier semblait se plier à ta volonté. C'est sans grande peine que tu excellais à l'école et c'est donc sans vraiment tarder que tes parents ont acceptés de te laisser poursuivre les études de tes rêves, admettant peut-être à contre-coeur pour ton père qu'il valait mieux que tu poursuives ce qu'il disait être ton destin. "Tu es peut-être là pour faire de grandes choses mon fils, et non pour marcher dans les pas des autres." Tu avais souris ce jour-là, quand le plus sérieusement du monde il t'avait avoué ça. Bien sûr tu n'avais jamais douté de tes capacités mais… Le jeune homme que tu étais avait besoin d'entendre cela, juste pour être en paix avec un père qu'il aimait tant. Tout te réussissais et rien ne semblait de résister. Tu étais un jeune homme brillant qui avait le soutien d'une famille aimante, que pouvais-tu demander de plus ? Pas grand chose, à dix-neuf ans tout juste, tu entrais à la prestigieuse école de Graz en Autriche et c'est là qu'à l'aide d'une bourse, tu étais enfin capable de montrer à tout le monde que tu étais l'homme le plus intelligent de cette planète. Car oui, c'est ce que tu as pensé à l'époque et ce que tu penses toujours en ce jour, que tu es l'homme le plus doué de ce monde et que celui qui saura t'égaler n'est pas encore né. Tes professeurs te félicitaient et t'adulaient, tandis que tes pairs eux te jalousaient de loin, cherchant à comprendre comment en un an tu pouvais assimiler le programme des deux premières années aussi facilement. Tu travaillais, voilà tout. Tu ne te perdais pas dans des occupations de la chair, n'allant ni boire dans des bars ou danser dans des bals, tu étais un pur esprit, tu ne vivais que pour stimuler ton intellect et engranger un savoir qui te permettrait de faire des énigmes que les autres pensent être des mystères inexplicables des évidences. Tu voulais, et tu veux toujours, tout expliquer, tout démontrer. Tu veux que tout ait un sens et que tout le monde puisque le comprendre. Alors c'est pour ça que tu as été si longtemps un solitaire, un rat de bibliothèque qui quittait rarement sa chambre et ses livres… Jusqu'à elle. Tu n'avais pas beaucoup d'amis à l'époque, comme aujourd'hui, mais le peu qui acceptaient de te fréquenter avaient cette fâcheuse tendance à te traîner, un soir par mois dans l'un de ses bals autrichiens où l'on valse avec des inconnues, vêtu d'un costume qui a connu de meilleurs jours. Tout comme toi. Cette nuit-là, tu avais le teint pâle, une mèche qui refusait d'être avec les autres et un sourire qui n'avait rien de sincère. Tu étais fatigué, comme tu l'étais depuis des mois, presque une année. Tu pensais ne pas dormir suffisamment, peut-être trop étudier, pas assez manger. Tu étais là, alors que les autres dansaient autour de toi. Tu étais dans ton coin, à penser à ce sur quoi tu travaillais tandis que sous tes yeux volaient et ondulaient dentelles et demoiselles. Tu ne te préoccupais de rien. Tu ne voyais pas cette masse de danseurs, tu théorisais, pensais et surtout ignorais l'étrange état dans lequel tu te trouvais… Une fatigue qui se mêlait à une certaine envie, une faim presque qui te pesait, te plongeant dans un mutisme peut-être plus profond encore que d'habitude… Un mutisme qu'elle est venue briser de sa petite voix sucrée. "Vous savez, c'est généralement à des funérailles que l'on reste aussi grave." t'avait-elle dit avec un sourire. Sur elle tu avais posé ton regard et si le temps d'un battement de coeur tu avais eu dans l'idée de sèchement lui faire comprendre que tu n'avais pas le temps pour une discussion fade et vide de sens, c'est en croisant ses prunelles que pour la première fois de te vie tu restais sans rien dire. Elle avait eu un rire et toi, rien. Juste un silence et tes lèvres qui s'entrouvraient. Tu cherchais tes mots. Tu n'as jamais su ce qu'elle avait de plus. Tu as toujours pensé que c'était ta nature profonde qui t'avait poussé à la trouver attirante. Dans le regard elle avait un éclat de malice qui rendait encore plus beau son sourire. Elle semblait à tes yeux comme le feu… Un feu-follet qui voulait que tu l'attrapes. "Lénore. Et vous ?" avait-elle ajouté. Tu étais paralysé, paniqué presque… Parce que cette jeune demoiselle, à la chevelure de feu et aux yeux émeraudes, réveillait en toi des faiblesses que tu pensais ne jamais connaître. Tu sentais ton coeur s'affoler, ton souffle se faire plus court et surtout cette étrange chaleur qui réchauffait ton être tout entier. "Nikola…" avais-tu finis par souffler du bout des lèvres, confus au possible par ce qui s'opérait au sein de ton être. À l'époque tu ne le comprenais pas mais c'est face à elle que tes pouvoirs, ta nature même se réveillaient et te forçaient à changer. Elle n'avait eu qu'un autre sourire pour toi avant de t'offrir sa main et voilà que vous passiez la soirée ensemble. Au milieu des autres, et avec une maladresse qui n'appartient qu'à quelqu'un qui veut trop bien faire, tu avais dansé avec elle, jusqu'à la raccompagner chez elle. Tout était resté sage et si sur le pas de la porte elle n'avait pu s'empêcher de déposer ta joue un rapide baiser qui est devenu ensuite le prélude à la cour qu'elle allait te faire. Normalement tu aurais dû être celui qui l'aurait courtisé, mais tu n'as jamais été de ce genre, pas vrai ? C'est elle qui venait et qui t'attrapait par la main. Elle qui était ton grain de folie et la délicieuse distraction qui savait quand venir pour te tirer de tes livres. Elle était celle que tu tolérais et qui pouvait t'approcher, elle qui avait le droit de danser avec toi, de discuter et surtout, elle avec qui tu as succombé à la faiblesse de la chair. C'est avec elle qu'un soir, tu as découvert le plaisir de sentir courir sur ta peau des doigts timides, d'embrasser des lèvres envieuses et de partager avec quelqu'un des soupirs tendres. Vous auriez dû être patients, ça ne se faisait pas à l'époque, mais dans un commun accord, vous n'aviez pu qu'avouer que vous n'étiez pas le genre à suivre les codes et que vous étiez plus de ceux qui vivaient comme ils l'entendaient. Vous n'aviez eu qu'un sourire avant de simplement tomber dans les bras de l'autre, vous perdant dans les affres d'une étreinte charnelle qui sera votre seule et unique. Car si tout semble aller, c'est en plein milieu de vos ébats que tu t'es métamorphosé pour la première fois. Griffes et crocs sont apparus et tes yeux eux-mêmes ont pris une teinte bleutées qui ne lui avait arraché qu'un cri avant le silence de mort. Et toi… Allongé au-dessus de cette femme qui était avant un brasier, tu ressentais couler dans tes veines une énergie nouvelle qui te soulevait le coeur. Alors que tu te redressais et que tu observais avec terreur sa peau de porcelaine, tu réalisais avec brutalité que tu étais bien ce que tes parents avaient prédis. "Un grand changement viendra un jour… Il te faudra l'accepter." Tu avais naïvement pensé qu'il parlait de ton adolescence et de ce moment où tu deviendrais un homme… Et non de ça. Tu ne t'étais jamais imaginé devenir l'un de ses monstres de folklore qui se nourrissent des humains. Incube tu étais. Mais quel incube… Un de génie et qui jamais ne demandait de l'aide. Tu aurais pu devenir ô combien dangereux… Mais qu'as-tu fait à la place ? Tu as fuis.

Après une année brillante à l'université, tu as fuis, emportant avec toi tout ce que tu avais, changeant de ville pour te faire embaucher comme ingénieur dans une compagnie électrique, usant enfin de tes talents pour créer quelque chose et non pour faire du mal. La mort de Lénore a été compliqué pour toi à accepter et à affronter. Dire que tu étais amoureux d'elle aurait été peut-être un peu exagérer… Mais disons que tu lui portais une affection bien particulière. À sa manière elle était brillante, un peu bohème et tendre… Elle n'était pas comme toi et c'est pour ça que tu l'acceptais à tes côtés. Mais tu n'y penses plus. Du moins tu te refuses d'y penser. Tu as préféré fuir et devenir cet inventeur solitaire et souvent regardé comme un savant fou dont l'arrogance et le talent sont malheureusement incontestables. Tu as travaillé avec les plus grands et aussi les pires voleurs, Edison en tête. Tu as crée ce dont le monde moderne avait besoin : radar, robots… Tu as même prouvé et aidé à rendre universel le courant alternatif… Il faut l'avouer, sans toi l'humanité serait restée à l'âge de pierre… Tu as forgé le monde moderne et tu ne te gênes pas pour le rappeler à tout le monde. Et ce qui est peut-être le plus impressionnant, c'est qu'en plus d'être cet inventeur de génie que tu as toujours été… Tu apprenais en parallèle à te servir de tes pouvoirs et à maîtriser ta faim. Car si tu chassais énormément dans ta jeunesse, les années t'ont quelques peu dégoûtées de devoir chasser hommes ou femmes pour simplement te nourrir, te poussant de ce fait à te laisser t'affamer avant que tu ne trouves un moyen de collecter l'énergie vitale et de la stocker, te permettant ainsi de moins souvent t'adonner à cette activité qui par moment t'agace. Pendant des années tu as voyagé, devenant de ce fait un inventeur respecté par bien des institutions, recevant des prix qui ne servaient qu'à flatter ton égo. Seulement… Les années ont commencées à passer et tu devenais las de cette existence parmi les hommes. Au bout d'un moment, tu voulais simplement qu'on te laisse tranquille, qu'on arrête de te solliciter sans arrêt… Et heureusement, c'est là que Sofia est entrée dans ta vie, t'offrant de ce fait l'opportunité parfaite pour disparaitre. C'est à Paris que vous avez discuté de l'institut et il ne lui a pas fallut grand chose pour te convaincre. Quelques promesses, de douces paroles et voilà que tu acceptait de la suivre, te faisant ainsi passer pour mort aux yeux du monde. Oh et quel mort que tu vis désormais, sagement reclus dans ta cave, à réfléchir au futur et à comment annihiler à toi tout seul les démons qui menacent de détruire ce monde que tu estimes avoir mis tant de temps à rendre un peu moins obscure.

         
De l'autre coté de l'écran

         
♪ Pseudo/prénom Andréas
♪ âge 22 ans
♪ Présence Tant que tu penses à moi
♪ tu nous as trouvés comment ? C'est quelqu'un qui m'a dit que...
♪ Une dose d'amour ? Tendresse & Chocolat
♪ Groupe Choisi Le personnel de l'école
♪ Avatar Keanu Reeves
©louha


Dernière édition par Nikola Tesla le Mar 16 Aoû - 19:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas




◆ Chasseur du Dimanche ◆
avatar
Lucy E. Chevalier
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 2123 ► Date d'inscription : 15/07/2013
► Crédits : 4191 ► Chambre : Chambre 2-2 ► Clubs : Danse & Dessin ► Pouvoirs : Aérokinésie
Télépathie
Télékinésie
Apprentissage accéléré
What Stars Do
Corruption démoniaque [race spéciale]
Hydrokinésie N.1 [Intrigue]


MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Lun 15 Aoû - 20:14

Bienvenue parmi nous !

n'hésite pas si tu as des questions =)


Lucy Elaine Chevalier

❀ Love is what we were born with. Fear is what we learned here.
Revenir en haut Aller en bas




♫ Chaton Vampire ♫
avatar
Rosaria Mancini
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 224 ► Date d'inscription : 11/04/2015
► Crédits : 4086 ► Pouvoirs : ♪ Pouvoir Elémentaire Météokinésie
♪ Pouvoir Psychique Métamorphose
♪ Pouvoirs communs Linguisme, Télékinésie, Résistance


MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Lun 15 Aoû - 20:14

Hello Professeur! Toi tu me fais vraiment peur tu sais... *File se cacher sous le lit*

Bienvenue et amuse toi bien avec notre effrayant Tesla Very Happy
Revenir en haut Aller en bas




❖ Chair à canon ❖
avatar
Eugène T. Gainsbourg
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 56 ► Date d'inscription : 03/04/2016
► Crédits : 4040 ► Chambre : Chambre 1, premier sous sol


MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Lun 15 Aoû - 21:24

Bienvenue!


Coming soon
Revenir en haut Aller en bas




Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Lun 15 Aoû - 22:04

Bienvenue à toi mon cher! ;)
Revenir en haut Aller en bas




❖ Chair à canon ❖
avatar
Chrysilia Meryn
http://institutchevalier.forumactif.org/t1836-chrysie-hail-to-the-princess http://institutchevalier.forumactif.org/t1824-chrysilia-i-m-so-fancy
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 52 ► Date d'inscription : 14/01/2016
► Crédits : 4080 ► Chambre : 2-1 ► Clubs : Sciences appliquées ► Pouvoirs : Hydrokinésie ◘ Télépathie ◘ Linguisme ◘ What Stars Do (pas activé) ◘ Perception ◘ Cri ultrason (nephilim)



MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Mar 16 Aoû - 10:01

Yaaay un Tesla !
Bienvenue à toi sur le forum
Bon courage à toi pour ta fifiche
Je passerai te prendre des liens quand tu seras validé



- Diamonds are precious but they can cut. -
Revenir en haut Aller en bas




✱ PNJ ✱
avatar
La Direction
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 899 ► Date d'inscription : 15/07/2013
► Crédits : 4080 ► Chambre : toutes ► Pouvoirs : - Bannissement temporaire
- Bannissement définitif
- Suppression de compte
- Sanctions en tout genre
- Tortureur en intrigues.


MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Mar 16 Aoû - 20:07


Bienvenue dans l'Institut !

Bonjour Tesla. Après vérification de tes antécédents, nous avons le plaisir de t'annoncer que ta fiche a été validée. Tu logeras dans la chambre 1-1. Au vu de ton histoire, tu intègreras le groupe : Professeurs

Tu as parfaitement compris le personnage et ce que j'en espérais ! Soit le bienvenu parmi nous ! File faire ta fiche de liens, réserver ton avatar et jouer, car je sens que tu va snous envoyer du très lourd !
Constantine veut un lien, d'ailleurs.


Maintenant que tu es validé tu peux aller réserver ton avatar, et faire ta fiche de liens (fortement conseillé). Pour les étudiants, tu peux aussi aller postuler pour un club. Tu pourras ensuite te lancer dans le RP tête baissée ! N'oublie pas que les quêtes et les intrigues sont là pour rythmer ton avancée dans le forum !

Voici quelques liens utiles pour bien commencer :
www. Le Règlement
www. Le Contexte
www. Les Scénarios
www. Les Crédits (monnaie du forum)

N'hésite pas à MP un membre du staff à la moindre question, ou à utiliser la section 'demandes' !
©louha pour l'IC, inspiré par Alysha


Vote
Je vous surveille, je fais attention au moindre de vos geste. Je vous manipule et vous mets en danger. N'êtes vous pas là pour ça ? •MP(Lucy)∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas




♠ Démon endormis ♠
avatar
Jayden Constantine
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 135 ► Date d'inscription : 15/03/2015
► Crédits : 4095 ► Chambre : / ► Clubs : / ► Pouvoirs : Pyrokinésie
Télékinésie
Exorcisme
Magie démoniaque
Médium



MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn. Mar 16 Aoû - 20:08

Bienvenue monsieur l'Incube ^^


Alias Shaelynn Sheffield
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn.

Revenir en haut Aller en bas

(Nikola Tesla) - Burn Baby, Burn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Burn Baby Burn! | Cheyenne T. Dawson [Terminé]
» [M] ▲ ASH STYMEST – burn, baby burn.
» Burn baby Burn (Pv: Damaz Elandez)
» (adriano) + burn hollywood, burn.
» Fire is catching and of we burn, you burn With us...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: Bons élèves-