RSS
RSS


Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Paris. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble êre au bord du gouffre, et l'Institut le dernier rempart contre la fin du monde... Mais, est ce que ce sera suffisant ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigue 02
Et si vous veniez gagner un nouveau pouvoir ?
01/08/2013
Ouverture du forum. Nous avons deux ans !
Intrigue suivie : le Graal
D'étranges livres... Quatre livres pourraient vous mener jusqu'au Graal
Où sont ils ? Pourquoi ont ils été créés ? venez trouver les réponses ici
Bienvenue
Soyez les bienvenus dans notre petite famille ! On n'attend que vous ;)

Partagez| .

(Lyria & Galaad) Lorsque l'Oméga vient rendre visite à son patient préféré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




❖ Chair à canon ❖
avatar
Lyria Black
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 75 ► Date d'inscription : 07/08/2016
► Crédits : 3566 ► Pouvoirs : Etant une Louve-garou, elle a le pouvoir de se métamorphoser en louve. Elle est d'ailleurs obligée de le faire à chaque pleine lune.
Son statut de louve Oméga lui donne le pouvoir de manipuler les émotions de sa meute afin de les apaiser.
Elle est aussi capable de résister à la lune, jusqu'à trois fois d'affilée sans conséquences, ce qui la rend capable de porter un enfant-loup.


MessageSujet: (Lyria & Galaad) Lorsque l'Oméga vient rendre visite à son patient préféré Dim 4 Sep - 13:12

Le regard de la jeune femme courrait sur les rayons de la bibliothèque. Elle avançait lentement dans la pièce, laissant parfois son doigt caresser la tranche d’un vieil ouvrage avant de reprendre sa marche. Elle n’était pas là pour profiter des bienfaits d’une vie de lecture, ça non. Elle était là pour voir si Galaad s’en sortait. Depuis un bon mois que la meute avait intégré l’Institut, Lyria ne savait pas trop ce qu’elle allait faire. Elle tournait en rond. Elle s’entrainait dans les salles de sport, dont l’usage était libre. Découvrait Moonlacre, cette ville magique à l’intérieur de Paris dont elle n’aurait jamais envisagé l’existence quelques mois plus tôt… Pour elle, le passé avait été emplit de déménagements, de déplacements… Elle ne pouvait pas rester au même endroit très longtemps : elle avait bien trop peur qu’on découvre qui elle était. Ce qu’elle était. Aujourd’hui, le monde qu’elle connaissait était en train de partir en live, littéralement. Les attaques, les guerres entre humains et créatures magiques… Elle ne voulait pas voir ça. Et, se réfugier dans ce monde… Vraiment, c’était étonnant. Elle adorait l’endroit. Elle adorait Moonlacre. Elle se sentait à sa place, pour une fois. Une place qui ne dépendait pas vraiment de la meute.

La demoiselle l’avait d’ailleurs un peu négligée depuis un mois. Elle avait eu tant de choses à découvrir, tant de choses à faire qu’elle n’était pas certaine d’avoir donné assez de son temps à tout le monde. Nick lui aurait dit si jamais Galaad avait déconné. Elle le savait. Les crises étaient bien plus rares, désormais. Et, la demoiselle le savait, c’était une bonne chose. Il guérissait. Mais, son cœur se brisait aussi un peu. Parce qu’il avait moins besoin d’elle. Parce qu’elle ne se servait plus que rarement de cette excuse pour pouvoir passer la nuit dans ses bras, le toucher et se sentir… heureuse. Elle aimait ce loup. Elle aimait cet homme. Mais, elle ne pouvait pas le lui dire. Elle avait peur de perdre son pouvoir. Elle avait peur de ne plus pouvoir être un oméga, si elle cédait.

Elle grimpa le large escalier qui montait au second, puis au troisième étage, poussée par l’odeur que son nez sentait. L’odeur de Galaad. Il était passé par là peu de temps auparavant. Elle suivit sa trace et s’immobilisa au bout d’un rayon, l’observant alors qu’il rangeait les livres dans la pénombre d’une allée. Elle posa son épaule contre l’étagère en bois et croisa les bras, un sourire léger sur son visage. Il était Sien. Mais elle ne pouvait pas le lui dire. Au bout de quelques secondes, elle se décida à avancer. Elle renferma ses sentiments tout au fond de son cœur et elle remit ce masque qu’elle mettait à chaque fois qu’il était là. La tendresse disparut de son visage au profit d’une franche cordialité. Elle avait envie de lui sauter au cou et de l’embrasser. Elle réprima cette pulsion en grognant mentalement après sa louve. Une fois arrivée à quelques pas elle s’immobilisa. Alors, tu t’adaptes ? Elle le vit sursauter légèrement avant de se tourner vivement vers elle. Lyria était du genre furtive. Elle ne faisait jamais de bruit quand elle s’approchait des gens. Tout le monde sursautait. C’était un petit jeu qui amusait la louve autant que l’humaine. Elles adoraient voir ce petit regard surpris, cette légère odeur de peur qui emplissait ses narines. Ça fonctionnait avec tout le monde sans exception. Avec Galaad, cela pouvait être une mauvaise idée. Surtout s’il était dans une mauvaise période. Mais, il allait bien. Elle l’espérait, du moins. Parce qu’elle ne l’avait pas vu depuis un moment. Il lui avait manqué. Moi pas, continua-t-elle en levant les yeux au ciel. Je ne suis pas comprise dans les gardes parce qu’ils voulaient des gros bras intimidants, du coup je tourne en rond depuis un mois. Il ne reste pas une place ici pour que je m’occupe ?



MP
Revenir en haut Aller en bas




▲ Caillou Ramollo ▲
avatar
Galaad I. Stark
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 14 ► Date d'inscription : 01/09/2016
► Crédits : 3205


MessageSujet: Re: (Lyria & Galaad) Lorsque l'Oméga vient rendre visite à son patient préféré Mar 6 Sep - 22:30


Galaad appréciait les vieux livres - et les livres récents aussi, cela va sans dire. Cela pouvait prêter à rire, un loup-garou qui aimait les livres. Et qui travaillait au milieu de livres. Mais il s'en moquait. L'Institut possédait une bibliothèque suffisamment grande pour l'occuper un bon moment. Et même Loup était d'accord pour dire que l'endroit était plaisant. Sous ses airs de guerrier, Gal était aussi un érudit. On ne survit pas presque huit siècles en se contentant de taper sur les autres.

Depuis que Mouse leur avait dégotté ce contrat, Galaad avait passé une bonne partie de son temps dans ce bâtiment. Loup s'était même amusé à grogner après un ou deux étudiants tapageurs. Et l'humain avait sourit. En dehors de ça, il ne s'était pas passé grand-chose. Pas de crises. La Meute avait pris ses marques. Chacun à son poste. Comme toujours.

L'odeur des livres était omniprésente. Elle rappelait de bons souvenirs à Galaad. Les longues journées d'études quand il était enfant. Puis, plus tard, au fil des années, les nuits passées à lire, de manière presque insatiable tous les livres qui passaient à sa portée. Entre deux combats. Entre deux guerres... Les livres étaient la mémoire du monde, non ? Il rangeait les livres presque mécaniquement, perdu dans ses pensées, si bien que la voix de Lyria les fit sursauter tous les deux. L'homme et le loup. ELle y parvenait toujours. Et à tout le monde. Mais la surprise pouvait être dangereuse quand il s'agissait de Galaad, pourtant quand il se tourna vers la femme, il souriait. Mienne, gronda son Loup, et il eut du mal à le réprimer. Il était d'accord avec Loup sur ce point. Il voulait qu'elle soit sienne. Leur. Mais il ne pouvait pas lui demander. Il ne pouvait pas lui demander de sacrifier son statut d'Oméga par pur égoïsme. Mais il en crevait d'envie.

- Je commence à me faire à l'endroit.

Et il disait vrai. Il était encore un peu perplexe par rapport à l'Institut, parce qu'il ne connaissait pas tout, et ça le hérissait, ces zones d'ombres. Mais il s'habituait. Il se sentait presque en sécurité ici, ce qui était déjà énorme. Il laissa échapper un rire qu'il étouffa derrière sa main à sa mine exaspérée.

- Tu es trop délicate pour botter des culs... Quoi que tu déconcentrerais suffisamment l'ennemi, à mon avis...


Il la regarda, les yeux rieurs. Oui, il était dans un bon jour.

- Je peux demander au maitre des lieux, si tu y tiens.

Mais l'avoir avec lui dans ces rayonnages sombres... ce serait un véritable supplice pour lui. Dans le bon sens.

- Pourquoi ne pas apprendre aux jeunes à botter des culs ? Tu fais ça si bien.

Il pourrait toujours aller la mater... l'observer donner des cours.

- Il y a des explorateurs ici. Je pense que je vais voir pour les rejoindre. Je ne peux pas toujours me planquer ici, après tout. ça te brancherait ?


Revenir en haut Aller en bas




❖ Chair à canon ❖
avatar
Lyria Black
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 75 ► Date d'inscription : 07/08/2016
► Crédits : 3566 ► Pouvoirs : Etant une Louve-garou, elle a le pouvoir de se métamorphoser en louve. Elle est d'ailleurs obligée de le faire à chaque pleine lune.
Son statut de louve Oméga lui donne le pouvoir de manipuler les émotions de sa meute afin de les apaiser.
Elle est aussi capable de résister à la lune, jusqu'à trois fois d'affilée sans conséquences, ce qui la rend capable de porter un enfant-loup.


MessageSujet: Re: (Lyria & Galaad) Lorsque l'Oméga vient rendre visite à son patient préféré Mer 7 Sep - 22:30

Il aurait dû la sentir venir. Il aurait dû faire attention aux odeurs qui l’entouraient. Mais, il ne l’avait pas fait. C’était intéressant. Parce que cela voulait dire qu’il avait un peu baissé la garde. C’était rassurant. Cela voulait dire qu’il allait mieux, et rien que pour cela, Lyria sentait le soulagement grimper dans son estomac et s’y installer avec satisfaction. Son absence à ses côtés ne l’avait pas handicapé. Il était vrai que les crises allaient et venaient beaucoup moins souvent, désormais. Il avait passé près de onze mois sans une crise, l’an précédent. Et puis, en avait eu trois en trois mois. Lyria en avait caché deux à Nick, absorbant toutes les tensions qui auraient du se répandre sur la meute sans que personne ne s’en rende compte. Tant mieux, fit-elle simplement avec un sourire. Elle était contente de le voir s’adapter. Sa louve un peu moins. Elle grogna dans l’esprit de la jeune femme. A nous. Comme si Galaad ne devrait pas être heureux sans elles. Lyria baissa les yeux vers ses chaussures durant une seconde avant de plaisanter sur le fait qu’elle n’avait pas été comprise dans le contrat des loups. La réponse de Galaad lui fit cependant grogner un coup. Délicate ? Le grondement dans sa gorge n’était pas vraiment feint.

Elle détestait ça. Quand on la considérait comme une petite chose fragile. Elle ne le supportait pas. Elle avait juste envie de leur sauter au cou.

Fort heureusement pour Galaad, la fin de sa phrase la calma. Déconcentrer l’ennemi ? Qu’est ce qu’il pouvait bien vouloir dire par là ? Elle se figea simplement et haussa les épaules alors qu’il enchaînait sur la possibilité de demander au maitre des lieux. Pourquoi pas., fit-elle simplement. Je t’aurais sous le nez pour te surveiller comme ça. L’idée d’enseigner à botter des culs était aussi tentante. Mais, moins que de rester à proximité de Galaad toute la journée dans la bibliothèque. Cependant, pourquoi pas. Elle avait tout un tas de choses en réserve. On ne passait pas plus de mille ans à écumer la terre en étant une femme sans apprendre un minimum de choses. Elle avait fait en sorte de botter les fesses de tout un tas de gens, justement pour qu’ona rrête de la prendre pour une petite chose fragile. C’est ton cul que je préfère botter. Elle eut un sourire innocent avant de hausser les épaules. Je verrais bien.

Mais, Galaad lui posa alors une question étrange. Se joindre à l’équipe d’explorateurs. Avec lui. Elle haussa un sourcil à cette mention. « Mien », grogna la louve en elle. Sa louve avait des besoins assez primitifs. Lyria cligna deux fois des yeux pour la repousser au loin et la laisser à sa place. Elle n’avait pas à sortir pour le moment. Vraiment pas. Le regard légèrement luisant d’une teinte d’or pur, elle contempla Galaad. Explorateurs … Elle en avait entendu parler. Ils partaient à deux ou trois, et tentaient de cartographier cet étrange monde qu’était l’Institut Chevalier. On racontait que le monde changeait régulièrement, entre les limites du bouclier. Qu’il grandissait. Elle adorait cette idée. Oui, ça me brancherait. Du moment qu’elle partait avec lui. Uniquement, avec lui.



MP
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Lyria & Galaad) Lorsque l'Oméga vient rendre visite à son patient préféré

Revenir en haut Aller en bas

(Lyria & Galaad) Lorsque l'Oméga vient rendre visite à son patient préféré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Serge vient rendre visite a Véra.
» Damien vient rendre le déformateur de voix
» D'où vient Galaad?
» La tristesse vient de la solitude du cœur. [PV - Kenzo]
» Devine d'où vient cette image?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: La Bibliothèque-