RSS
RSS


Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Paris. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble êre au bord du gouffre, et l'Institut le dernier rempart contre la fin du monde... Mais, est ce que ce sera suffisant ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigue 02
Et si vous veniez gagner un nouveau pouvoir ?
01/08/2013
Ouverture du forum. Nous avons deux ans !
Intrigue suivie : le Graal
D'étranges livres... Quatre livres pourraient vous mener jusqu'au Graal
Où sont ils ? Pourquoi ont ils été créés ? venez trouver les réponses ici
Bienvenue
Soyez les bienvenus dans notre petite famille ! On n'attend que vous ;)

Partagez| .

Le regard du vampire (avec Eugène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




☨ Tatouage salé ☨
avatar
Clara Orsan
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 640 ► Date d'inscription : 22/11/2014
► Crédits : 5331 ► Chambre : 1-2 ► Pouvoirs : ※ Pouvoir élémentaire ; Chronokinésie (++)
※ Pouvoir psychique ; Médium (+++)
※ Pouvoirs communs ; Illusion (++), Perception (++) et Empathie (+)
※ Pouvoir de race spéciale ; Magie onirique (+++)
※ Hydrokinésie N.1 [Intrigue]


MessageSujet: Le regard du vampire (avec Eugène) Mar 21 Juin - 11:46

Une nuit comme toutes les autres. Le vent souffle à décorner les bœufs et la neige s'est remise à tomber. L'hiver annonce sa venue plus que prochaine. Mais moi, bien au chaud sous mes draps, je n'en ai cure. Je dors comme le bébé que je ne suis plus depuis bien des millénaires. Le murmure des bourrasques me berce plus que n'importe quoi d'autre, la chaleur de ma couverture me rassure, je me sens bien et détendue. Cela n'arrive que rarement dans ce manoir et j'en profite pleinement.

Un hurlement se fait entendre, au loin, mais c'est à peine s'il vient perturber mes songes. La foret regorge de créatures que la neige met en émoi.

Je me retourne dans mon lit... Quand un grincement me parvient... Ce n'est pas les ressorts de mon lit, j'ai toujours eu un lit à lattes, et j'ai même eu du mal à me faire au matelas, au début tout du moins. Le grincement refait des siennes et je me réveille pour de bon. Quel dommage! Mon rêve de dunes ensablées et de créatures mythiques dont j'ignore le nom me semblait vraiment agréable.

Le grincement se fait plus puissant... Il y a quelque chose qui fait du bruit dans cette école... Peut-être est-ce les enfants? Mais cela semble venir de notre étage... Encore Constantine?

Je sors de son lit en grelottant, la nuit est plus froide que je ne ne l'avais imaginé en fin de compte. Et la fenêtre est étonnement ouverte! Je me lève pour la refermer... Puis vais à la porte. Le grincement s'est tu, mais je sais comme une évidence, que ce qui le provoque n'est pas bien loin.

Je passe la tête dans le couloir... Et sursaute comme une forcenée, ou comme quand une de mes visions m'assaillent. Mais cela n'a rien à voir. Il s'agit de ce regard pausé sur moi, ce regard du vampire!



Je vois... Je vois...
Revenir en haut Aller en bas




❖ Chair à canon ❖
avatar
Eugène T. Gainsbourg
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 56 ► Date d'inscription : 03/04/2016
► Crédits : 5230 ► Chambre : Chambre 1, premier sous sol


MessageSujet: Re: Le regard du vampire (avec Eugène) Dim 3 Juil - 23:29


La nuit est plutôt calme. En fait, c'est une nuit des plus ennuyantes pour moi. Pas un élève qui tente de sortir en douce. Pas d'incruste de zombie ou autre nuisible. Le calme plat. Ce dont j'ai horreur. Quand il n'y a rien pour s'occuper, l'esprit vagabonde. Et après presque un siècle de vie, il y a maints sujets de digression en cas d'ennui. Heureusement que j'avais un lecteur de musique. Fascinante technologie. On était bien loin de ce que j'avais connu dans ma jeunesse. Même si la musique actuelle était parfois vraiment atroce à écouter. Certains groupes en valaient la peine. La plupart du temps. Enfin, il fallait savoir vivre avec son temps.

Cette nuit-là, Eugène arpentait les couloirs de l'institut au son des Dropkic  Murphys. Il trouvait le groupe sympathique. Enfin, ce qui était logique, sinon il ne serait pas en train de les écouter; Il connaissait presque par coeur une bonne partie de leurs chansons - sans compter les reprises des ballades irlandaises célèbres évidemment.

Ses pas le menèrent vers l'étage des professeurs, tandis que résonnait dans ses oreiles "The Green fields of France", une chanson qui n'arrangeait en rien son humeur plutôt maussade. Il fredonnait tout bas la mélodie.

The sun shining down on these green fields of France
The warm wind blows gently and the red poppies dance
The trenches have vanished long under the plow
No gas, no barbed wire, no guns firing now
But here in this graveyard that's still no mans land
The countless white crosses in mute witness stand
To man's blind indifference to his fellow man
And a whole generation were butchered and damned

Il avançait silencieusement, ses bras ne faisant presque aucun bruit sur le sol.

Did they beat the drums slowly
Did they play the fife lowly
Did they sound the death march as they lowered you down
Did the band play the last post and chorus
Did the pipes play the flowers of the forest

Il remarqua soudain une porte entrebaillée. Bon, les profs faisaient un peu ce qu'ils voulaient non ? Il s'approcha néanmoins, par curiosité. Il n'y avait pas eu de cris donc sans doute pas de problème à résoudre. Il ralentit à presque s'arrêter lorsqu'il se rendit compte que c'était l'oracle qui avait ouvert sa porte. Il ne l'avait pas rencontrée souvent, mais il y avait un je-ne-sais-quoi qui le dérangeait chez elle.

And I can't help but wonder oh Willy McBride
Do all those who lie here know why they died
Did you really believe them when they told you the cause
Did you really believe that this war would end wars
Well the suffering, the sorrow, the glory, the shame
The killing and dying it was all done in vain
Oh Willy McBride it all happened again
And again, and again, and again, and again

Il finit par couper la musique et ôter ses écouteurs. Visiblement, il a effrayé la voyante. *Quoi, elle ne m'a pas vu venir ? * Il sourit, sans raison, ses propres pensées lui tirant un sourire amusé, quitte à passer pour un dérangé.

- Il y a un problème ?


Coming soon
Revenir en haut Aller en bas




☨ Tatouage salé ☨
avatar
Clara Orsan
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 640 ► Date d'inscription : 22/11/2014
► Crédits : 5331 ► Chambre : 1-2 ► Pouvoirs : ※ Pouvoir élémentaire ; Chronokinésie (++)
※ Pouvoir psychique ; Médium (+++)
※ Pouvoirs communs ; Illusion (++), Perception (++) et Empathie (+)
※ Pouvoir de race spéciale ; Magie onirique (+++)
※ Hydrokinésie N.1 [Intrigue]


MessageSujet: Re: Le regard du vampire (avec Eugène) Jeu 14 Juil - 19:42

Vous connaissez cette sensation d'être observée sans que personne ne se trouve dans les parages? C'est très exactement ce que je ressens, avec une puissance décuplée, juste avant que je ne me retrouve face au vampire!

Oh, ce n'est pas qu'il me fasse peur! C'est quelqu'un de gentil, en fin de compte. Il travaille à l'Institut depuis des années. Et je suis largement connue pour la bienveillance et l'acceptation de la différence. Toutefois, à l'instant où mon regard croise le sien, mon coeur s'emballe comme rarement, j'en ai le souffle coupé! Car si j'ai bien senti quelque chose au réveil, une présence, quoi que ce soit, il est évident que je n'ai pas perçu sa présence à lui! Pourquoi? Parce que la divination n'est pas une science exacte! Et encore moins lorsqu'on s'éveille en plein milieu de la nuit... Sauf si il s'agit d'un rêve... Et encore...

Lorsque le vampire s'adresse à moi de sa vaux rauque et suave, je me tourne vers lui de nouveau. J'avais baissé la tête pour reprendre mon souffle.

"Non Eugène, je ne crois pas... Ce devait être vous que j'ai entendu. Je vous pensais plus silencieux!"

Je lui souris d'un air amusé, pour détendre l'atmosphère. Je m'étonne de ne pas le connaitre plus que ça. Je me vante parfois - pour moi-même - d'être quelqu'un qui connait tout le monde ici et qui a de bonnes fréquentations avec tout le monde... Toutefois, je ne connais pas beaucoup ce jeune homme. Surement est-ce du à nos horaires décalés. Je suis une fille du soleil, j'ai le jour, la lumière... Il est un enfant de la nuit! Et la nuit, je dors! Que dis-je, je rêve! Et les rêves sont une partie intégrante de mon travail!

Quoi qu'il en soit, je continue de sourire à Eugène.

"Ne vous inquiétez pas, tout va bien!"

N'empêche, une part de moi... L'empathe peut-être, à vraiment l'impression que quelque chose de louche est en train de se profiler. Pas quelque chose de grave... Mais juste l'impression que quelqu'un me joue un tour... Probablement pas le vampire en face de moi!

Je m'apprête à lui souhaiter le bonsoir d'ailleurs et retourner sous mes draps... Quand un bruit m'interpelle.

"Vous avez entendu?!"



Je vois... Je vois...
Revenir en haut Aller en bas




❖ Chair à canon ❖
avatar
Eugène T. Gainsbourg
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 56 ► Date d'inscription : 03/04/2016
► Crédits : 5230 ► Chambre : Chambre 1, premier sous sol


MessageSujet: Re: Le regard du vampire (avec Eugène) Jeu 28 Juil - 22:32


Il fit mine d'être vexé, portant théâtralement sa main à son coeur quand la voyante lui dit qu'elle l'avait entendu.

- Je me ramollis avec l'âge.

Il sourit néanmoins. Vu que l'âge n'avait pas vraiment d'effet sur lui, c'était surtout une façon de parler. Au contraire, même, ses sens s'affûtaient avec le temps.

- Vous êtes sûre de ne pas m'avoir rêvé ? Il parait que je fais cet effet-là à la gent féminine.

Il retint son rire. Même avec la Pythie, il ne pouvait s'empêcher de jouer les idiots. Mais devinez quoi ? En général, ça marche. Quand on est un vampire, les gens ont tendance à vous fuir. Faire le bouffon était une solution apparemment efficace pour avoir quelques discussions courtoises.

- C'est mon job de m'inquiéter ça, M'dame. Sinon, la patronne me mettrait dehors, sans le moindre remords.

Il lui sourit largement. D'ailleurs, s'il n'avait vraiment rien eu à cirer de l'Institut, il serait parti depuis longtemps. Mais pour le moment, il s'y plaisait, alors il restait. C'était amplement suffisant pour lui.

Un bruit lui fit dresser les oreilles.

- Sans doute un chat ou un gamin insomniaque. Vous voulez que j'aille lui tirer les oreilles ? Je suis bon à ce jeu-là.

Malgré son ton léger, il était sur le qui vive. On ne traverse pas la Seconde Guerre mondiale sans garder quelques réflexes. D''autant plus qu'il avait depuis appris qu'il existait des choses biens plus dangereuses que des nazillons.


Coming soon
Revenir en haut Aller en bas




☨ Tatouage salé ☨
avatar
Clara Orsan
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 640 ► Date d'inscription : 22/11/2014
► Crédits : 5331 ► Chambre : 1-2 ► Pouvoirs : ※ Pouvoir élémentaire ; Chronokinésie (++)
※ Pouvoir psychique ; Médium (+++)
※ Pouvoirs communs ; Illusion (++), Perception (++) et Empathie (+)
※ Pouvoir de race spéciale ; Magie onirique (+++)
※ Hydrokinésie N.1 [Intrigue]


MessageSujet: Re: Le regard du vampire (avec Eugène) Dim 9 Oct - 15:29

Le silence est d'or chez les vampires... Je ne pensais pas que c'était lui que j'avais entendu. Mais sa scène surjouée me tira un sourire. Eugène pouvait être amusant quand il s'y mettait. Oui, c'était un homme plutôt sympathique, si on passait outre le côté buveur de sang, qui ne me plaisait guère. Mais j'étais plus que capable de faire une exception avec lui... Parce qu'il était amusant.

A me parler de rêves, je levai les yeux au ciel.

"Je suis douée en matière de rêves... Je ne crois pas vous avoir encore rencontré... Mais qui sait!..."

Non, j'en doutais fortement pour le coup, ça ne pouvait être lui et je n'avais pas rêvé de lui... Pour quelle raison l'aurais-je fait?

J'adorais sont côté nonchalant qu'on appliquait que rarement aux vampires. Il était... Comme disent les jeunes... Cool! Et décontracté. M'dame? Je pouffais... Je ne pouvais m'en empêcher.

"Mademoiselle!" Fis-je en lui lançant un clin d'oeil. Tout le monde le savait ici! Mademoiselle pour l'éternité ou jusqu'à ce que la vie me quitte.

Mais lorsque le bruit éveilla nos sens d'un commun accord... Je le sentis se redresser, à l’affût . Moi-même, je sentis mes cheveux se hérisser dans ma nuque. Il y avait quelque chose là-bas. Non pas un chat, ou un gamin, je l'aurais senti comme tel. Non... Je ne sentais rien et c'était là qui m'inquiétait.

"Allons lui tirer les oreilles ensemble!" Dis-je sur le même ton que le vampire. Je ne voulais pas briser cette bonne entente qui nous liait depuis quelques instants... Mais je tenais aussi à voir par moi-même ce dont il retournait.

D'un pas silencieux, nous approchâmes du bruit... Il ne venait pas une chambre... Oh... Si, pardon... C'était LA chambre... Maudite!



Je vois... Je vois...
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le regard du vampire (avec Eugène)

Revenir en haut Aller en bas

Le regard du vampire (avec Eugène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]
» [0204] nox hawkins ☠ je vis la nuit parce qu'on m'a dit que j'allais mourir un jour. [NOCTALI]
» A la découverte des lieux ...
» Regard Cristallin saurez-vous restister à son regard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: Chambre 1-2-