RSS
RSS


Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Paris. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble êre au bord du gouffre, et l'Institut le dernier rempart contre la fin du monde... Mais, est ce que ce sera suffisant ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigue 02
Et si vous veniez gagner un nouveau pouvoir ?
01/08/2013
Ouverture du forum. Nous avons deux ans !
Intrigue suivie : le Graal
D'étranges livres... Quatre livres pourraient vous mener jusqu'au Graal
Où sont ils ? Pourquoi ont ils été créés ? venez trouver les réponses ici
Bienvenue
Soyez les bienvenus dans notre petite famille ! On n'attend que vous ;)

Partagez| .

Ashley Peyredragon - Milles vies, Milles histoires... Une seule compte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




• Caramel mou •
avatar
Ashley Peyredragon
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 429 ► Date d'inscription : 20/03/2014
► Crédits : 3511 ► Chambre : 1-4 ► Pouvoirs : Guérison
Metallokinésie
Magie des Dieux Oubliés


MessageSujet: Ashley Peyredragon - Milles vies, Milles histoires... Une seule compte Dim 26 Avr - 13:41


             
Ashley Peyredragon
Informations

             
Salut à toi, je m'appelle Ashley Rose Danaë Peyredragon mais tout le monde me surnomme Ash ou Docteur et je suis né(e) le 15 octobre 964 , à Avalon. Si tu sais compter j'ai donc 1050 ans. Aujourd'hui, je travaille en tant que Responsable de l'Infirmerie et professeur de guérison. Tu veux savoir un secret ? Dans la vie je suis hétérosexuelle et je suis actuellement en couple. Oh, et surtout n'oublie pas que je suis Prêtresse des Dieux-Dragons. Pour terminer ma principale phobie est Pédiophobie (peur des poupées)

   
Pouvoirs

   
♪ Pouvoir Elémentaire Métallokinésie
   ♪ Pouvoir Psychique Guérison
   ♪ Pouvoirs communs Télékinésie, empathie, vision améliorée
   ♪ Pouvoir de Race Spéciale Magie des Dieux Oubliés

   
Questions indispensables

     
Je me trouvais dans l'école lors de l'intrigue Attaque de zombies :
   
OUI NON
   Je me trouvais dans l'école lors de l'intrigue Téléréalité démoniaque :
   
OUI NON

             
Caractère

             
Forte. C'est l'une des premières choses qu'on ressent lorsqu'on voit cette femme. Elle est forte. La plupart des gens se méprendront d’ailleurs sur elle, la prenant pour une garce sans cœur, alors qu’elle ne fait que cacher sa sensibilité derrière un masque. Apprenez à la connaître, et vous découvrirez une jeune femme attentive, souriante, avec un charisme certain. Cultivée, curieuse, habile, elle est aussi méticuleuse et observatrice. Patiente, elle sait s’occuper de ses patients avec calme et les rassurer.
Cependant, elle peut aussi être fière, hautaine et impatiente. Elle ne tolère pas la médiocrité, et si elle n’a pas bu son café du matin, elle est aussi colérique et geignarde. Ne la réveillez pas, car elle a besoin de ses heures de sommeil pour ne pas tourner colérique. Et oui. Habituez vous… Car elle ne changera pas !  

             
Biographie

             
Installée dans ma chambre, je suis blottie sur mon lit. Mon oreiller se trouve dans mes bras, et je ne suis vêtue que d’un short gris et d’un débardeur noir. Je regarde la télévision sans réellement la voir. Sur mes épaules, un châle léger, et à mon doigt, la bague que William m’a donnée hier. Au fond de moi, je sais… Je sens que cette bague n’a fait que revenir à sa juste place, même s’il me semble encore impossible que tous ces rêves soient des souvenirs. Mes souvenirs. Pourtant, il n’y a qu’un seul moyen de le savoir, et ce moyen se trouve justement posé sur ma table de nuit sous la forme d’un petit flacon gris et d’une seringue. Dans la fiole se trouve un mélange que je connais bien, car il nous permet de raviver la mémoire des gens. A l’infirmerie, on l’utilise généralement après un enlèvement par des démons, pour avoir des informations sur ce qu’il s’est passé durant ce laps de temps, car il permet d’augmenter le nombre de connections dans le cerveau. Ainsi, le cerveau fonctionne plus vite, plus fort, et le patient se rappelle de s’il est toujours lui… ou pas, avant d’oublier à nouveau tout – volontairement, ou avec l’aide d’un télépathe – pour ne pas que ces souvenirs le hantent toute sa vie. Ce procédé marche sur 99% des patients, et au fond de moi, j’espère en faire partie.

Ma main gauche se tend vers les objets, un peu tremblante je dois l’avouer. J’ouvre la boite qui contient la seringue avant de mesurer quelques millilitres de produit, et de poser l’aiguille sur mon bras. J’inspire, expire, essayant de me détendre, car tout au fond de moi, je suis tétanisée. Au bout de quelques secondes, je me force à insérer l’aiguille dans mon bras, et j’appuie sur le piston. Le liquide glacé entre dans ma veine et se répand dans mon bras. Je jette plus que je ne repose le matériel sur la table de nuit, avant de me blottir un peu plus devant la télévision. Mon regard, vide de toute vie, se tourne vers la télévision qui continue de cracher ses âneries. Je n’ai aucune idée du nom de ce film ou même de ce qu’il s’y passe. De toute façon, je m’en fiche. Je ne suis pas là pour regarder la télévision. Un instant, cependant, je me dis que j’aurais du faire cette expérience à l’infirmerie, et puis je secoue lentement la tête de droite à gauche. Non, c’est un chemin que j’ai à faire seule.

Au bout de quelques minutes, mon corps se fait plus lourd tandis que mon esprit s’envole au loin. Je planes totalement. Le monde autour de moi devient flou, et je me retrouve sans préambule dans une pièce sombre, entièrement vide. La lumière s’y fait petit à petit, et je leur fait face. A-elle. À elles toutes. Toutes ces femmes qui ont mon visage, mais qui ont vécu des vies différentes des miennes, qui portent les tenues qu’elles portaient à leurs époques respectives. Mon regard cherche machinalement Rose au milieu de toutes ces vies qui se mêlent devant moi. Combien sont-elles ? Quatre cent ? Cinq cent ? Combien de fois Sofia et Merlin ont-ils joué avec ma vie et ma mémoire ?

- Aucunes.

Au milieu de toutes ces femmes, une s’avance. Celle que je nomme sans trop savoir pourquoi « La Prêtresse ». Son regard doux se pose sur moi, et un sourire triste nait sur ses lèvres. Elle me tend sa main droite et sa voix… Non, ma voix. Notre voix à toutes les deux retentit dans l’espace qui nous sépare.

- Je suis Danaë. La première d’entre nous.
- Ashley.

Je tends ma main pour serrer la sienne. Un peu émue. Un peu surprise, aussi. Parce que je ne suis pas certaine de ce qu’il va se passer. Qui peut se vanter de s’être rencontré soi-même ? A la seconde où je la touche, elle semble s’évaporer. Le monde bascule autour de moi, et je me retrouve dans un endroit que je ne connais pas, et que pourtant je reconnais sans une once d’hésitation. Avalon. C’est un lieu légendaire, et beaucoup disent qu’il n’a jamais existé. Et pourtant, c’est là que je suis née, enfant d’une cérémonie de Beltane. Je suis née d’une mère qui vivait parmi les prêtresses d’Avalon et d’un père inconnu, qu’elle n’a vu qu’une fois, le soir de ma conception. C’est là que j’ai grandi, sous le nom de Danaë. Cette vie défile sous mes yeux. Mes premiers pas. Mes rires. Mes pleurs. Mes espoirs. Danaë est une fey. Je suis une fey. Dans une famille composée de prêtresses vouées à la protection de la forêt, et de son lac, mon corps a quitté les rondeurs de l’enfance pour prendre la forme d’une femme adulte. Et, les années ont continué à s’écouler pour moi. Et puis, une guerre a éclaté. Une guerre entre notre maîtresse à toutes et le roi Arthur. J’ignorais qui il était. J’ignorais ce qu’il faisait là. Ma mère m’a pris par les épaules, en me remettant deux artefacts dans un sac.

- Fuis, Danaë. Fuis et ne te retourne pas.

J’ai obéis. J’ai obéis et durant cinquante longues années, j’ai écumé le monde. Je suis partie le plus loin possible pour éviter mes poursuivants. De ville en village, de forêt en montagne, ma course n’a semblé jamais prendre fin. Et puis, je me suis retrouvée acculée en France, en Bretagne. Je me suis retrouvée au centre d’un cercle de menhirs, entourée de l’armée de Guenièvre et de son frère démoniaque Merlin. Cette reine, qu’on m’avait toujours présentée comme maléfique, avec un cœur noir comme l’encre voulait le calice et la pierre. Elle voulait les objets qu’on m’avait confiés. Après avoir détruit Avalon par simple haine et vengeance, voilà qu’elle voulait maintenant les précieux objets que nous possédions. Mais, ils étaient hors de son atteinte. Depuis bien longtemps, une cachette avait été trouvée. Depuis bien longtemps la pierre d sang et le calice sont hors de leur portée, et si je n’ai continué à fuir, c’est simplement pour les mener en bateau.

Mon regard se pose vers le ciel, alors qu’aucun de mes nombreux assaillants n’osait entrer le cercle de menhirs. Car, une prêtresse d’Avalon au centre d’un cercle de menhir… Voilà une vision que peu n’osaient à l’époque cauchemarder. Ma voix gutturale retentit dans l’air soudain glacial, alors que j’invoquais les Dieux Oubliés. Les menhirs se mirent à vibrer autour de moi, et quelques assaillants prirent la fuite. Le sol tremblait. Des éclairs venaient frapper les pierres dressées, anéantissant au passage une grande partie des forces armées de Guenièvre et son démon de compagnie.

- Jamais vous ne les aurez. Jamais !

En cette seconde, j’étais capable de sacrifier ma propre vie sans la moindre hésitation. Le vent grondant emporta loin de moi la réponse de Merlin, et je me contentais de les toiser. Mes pieds nus se mirent à bouger sur le sol d’herbe douce, et le vent plaqua ma longue robe blanche contre mon corps. La puissante de la bourrasque faillis me désarçonner, mais je restais là, campée sur ma position. Mes bras se levèrent vers le ciel, offrant sans l’once d’une hésitation ma vie pour la protection de leurs reliques. Il n’y avait ni peur, ni souffrance en moi. Nulle crainte de mourir. Autour de moi, le grondement du vent se changea en murmures, et j’écoutais la proposition des Dieux. Cinq cent vies. Cinq cent vies avant que je ne me rappelle enfin de qui je suis. Je serais protégée. Personne – pas même Guenièvre et son frère – ne se rappelleraient qui j’étais en réalité. A chaque fois que ma vie changerait, mon identité serait effacée de la mémoire de tous. Jusqu’au jour où le monde aurait besoin des deux reliques.

J’écoutais. Et j’acceptais, sans la moindre hésitation, cette fois encore. Car, je me savais la seule capable d’accomplir cette tâche jusqu’au bout. Les Dieux me protègeraient durant tout ce temps. Ils l’avaient promis. Un éclair me frappa de plein fouet. Un hurlement sortit de ma gorge.

Une seconde plus tard, je suis de retour dans cette pièce sombre, vide de toute décoration, où attendent mes autres vies. A genoux, je tremble. Je tremble et je ne comprends pas. Il y a une seconde, tout ça me semblait si réel, si puissant. Et là, je suis seule.

- Je … Je ne comprends pas. Tu as échangé ta vie, ton avenir contre un caillou et un bout de métal ?
- Ce n’était pas le moment qu’ils soient révélés au monde.
- Sofia… Elle ne m’a rien fait alors ?
- Non. Ce sont les Dieux qui ont surveillé chacun de tes pas.
- Je ne comprends pas. Cinq cent vies contre un bout de métal ? Et, c’est moi la cinq centième ? [/b]
- J’ai choisi de vivre cinq cent vies sans me les rappeler pour ne pas que le monde sombre dans la haine et la destruction. Guenièvre… Sofia aujourd’hui, et son frère ne sont pas destinés à posséder ces objets. Ils pensent les avoir, actuellement, mais ce sont des leurres. Ni l’un ni l’autre ne sont capable de se remettre en question. Ce sont des enfants qui ne souhaitent qu’amasser plus de pouvoir.
- Je ne comprends pas.
- Alors, viens vivre la vie d’Athénaïs.

Une autre moi se place face à moi, et encore une fois, à la seconde où je la touche, toute sa vie se met à glisser devant mes yeux. Durant ce qui me semble des jours et des jours, chacune de ces femmes vient se présenter à moi. Leurs noms me donnent le tournis, encore et encore. Et puis, celle que j’attendais enfin se place devant moi. Rose. Mon regard plonge dans le sien, et je lui souris. Elle semble, cependant, un peu plus floue que les autres. Comme si le produit dans mes veines commençait à faire moins d’effet. Je sais que je n’ai plus beaucoup de temps. Il ne reste plus qu’une dizaine de femmes avec Danaë et moi. Mais, c’est elle que je voulais voir. Elle que je voulais vivre. Mes doigts se lient aux siens, et sa vie devient alors mienne. Chacun de ses instants devient souvenirs. Les premiers regards échangés avec William. Leur premier baiser, sous un pommier. Leurs étreintes. Chacun de ces instants devient mien. La demande en mariage perd enfin de sa substance de rêve pour devenir réalité dans mon esprit.

Et puis, elle est enlevée par des démons. Les sévices qu’elle subit me donnent la nausée. Amaigrie, malade, elle est déplacée d’une planque à l’autre, finissant par perdre sa bague, seule relique de son ancienne vie. Seule chose qui la maintenait elle-même. Après quelques secondes d’horreur où elle regarde l’objet choir sur le sol, un grondement sort de terre, et elle est frappée par un éclair. Chacune de mes morts a été due à un éclair. Tous les démons alentours sont tués sur le coup, et lorsqu’elle se relève, son esprit effacé, remplacé par une autre personnalité, elle sort de l’endroit sans même un regard pour la bague. Comment est-elle retournée jusqu’à William ? Je n’en ai aucune idée. Mais, sa vie s’achève là. Rose n’est plus Rose pour moi, et je sais que je dois la laisser pour aller rencontrer la suivante.

Mélina. Elle s’appelle Mélina, la suivante, et ce qu’elle vit… cette grossesse qu’elle vit me laisse pantoise. Huit longs mois à voir son ventre s’arrondir, alors qu’aucun homme ne partageait sa vie, jusqu’au jour de la naissance du petit garçon. Des larmes coulent le long de mes joues, alors que petit à petit, je réalise : je suis maman. J’ai un Fils. William et moi avons un fils. Durant les vingt années suivantes, j’ai observé Mélina être une bonne mère pour son enfant sans père, je l’ai observée l’aimer, le chérir, l’éduquer, jusqu’à ce que… Jusqu’à ce que le reste du monde ne s’écroule pour elle.

Elle était installée à une fenêtre, Mélina, dans une grande salle de bal. Elle était installée à une fenêtre lorsque les éclairs ont repris sa vie, devant les yeux de Ryan. Les éclairs l’ont frappée, et autour d’elle tout le monde a oublié qui elle était. Tout le monde sauf Ryan, qui s’est approché d’elle.

- Maman ?

Le regard de la jeune femme s’est posé sur celui qu’elle avait porté et chéri et elle a secoué lentement la tête de droite à gauche.

- Je n’ai pas d’enfant.
- Mais… Tu viens de te faire frapper par des éclairs…

Un homme à côté d’elle s’est mêlé à la conversation, et Ryan, il a du comprendre que l’éclair était quelque chose de particulier. Car, personne ne semblait savoir qui il était, alors que tout le monde appelait sa mère par un autre nom. Et puis, elle est partie, celle qui était moi en cette époque. Elle est partie, le laissant là, pantois.

Mes autres vies ? Les sept vies restantes ? Je les vis comme dans un rêve. Comme dans un songe étrange. Je les regarde passer les unes après les autres, mais je n’arrive pas à m’en remettre. J’ai un fils. William et moi avons un fils. Comment le lui avouer ? Comment le lui dire ?

***


Et ma dernière vie alors ? Celle où je suis devenue Ashley Peyreragon ? Je vais vous donner ce qui est écrit dans mon dossier scolaire. Car, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir, au fond.

Née dans la campagne irlandaise, cette demoiselle n’a pas une histoire très sympathique. Elle a été abandonnée à la naissance par sa mère, qui était à l’époque une adolescente perdue et droguée. L’orphelinat a donc été sa maison durant les huit premières années de sa vie, et ça n’a pas été très rose. Dès son plus jeune âge, elle a dû apprendre à serrer les dents face aux plus forts, et à tenter de gagner sa croute. À l’école, elle était médiocre, voire pire, et elle préférait rester dans son coin, sans réellement avoir d’amis. Quelques jours avant ses huit ans, une famille de sorciers qui ne pouvait pas avoir d’enfants l’a adoptée et l’a emmenée chez eux, dans leur cottage dans la lande irlandaise. Elle n’aura passé en tout que trois années complètes là-bas, avant d’être envoyée à l’Institut, à l’aube de ses dix ans, et ne revenant que pour les vacances. Son don de métallokinésie s’était développé, et il était impossible à sa famille, qui ne possédait pas ce don, de l’aider dans cet apprentissage.

Elle a eu une scolarité tout ce qu’il y a de plus normal, apprenant à maitriser ses dons, et découvrant en premier que ses nombreuses migraines et son incapacité à se concentrer venait en fait de son don de vision améliorée. C’est la toute première chose qu’on lui a appris à contrôler, afin que ses yeux arrêtent de voir trop bien, et qu’elle puisse commencer à travailler réellement. Elle savait, à ce moment-là, à peine écrire, et elle a dû avoir de nombreux cours de rattrapage pour réussir à s’intégrer dans les cours de son niveau.

Elle a découvert son don de guérison à l’âge de quatorze ans, après une chute qui aurait du être mortelle dans les escaliers. Mais, son don a protégé son être, et au lieu de se casser le cou, elle s’est juste blessé à la hanche. Après deux mois de fauteuil roulant, et une longue année de rééducation, la demoiselle a pu reprendre le cours de sa vie. Elle a obtenu son bac, de justesse, puis elle est partie étudier la médecine en dehors de l’établissement, dans une université irlandaise.

Ce nouveau diplôme en poche, elle a commencé par exercer son métier sur les champs de bataille des guerres humaines, allant là où on avait besoin d’elle, pour finalement revenir sur demande de Sofia dans l’école, après la disparition de l’ancien chef de l’infirmerie, Cyriel Malone.

             
De l'autre coté de l'écran

             
♪ Pseudo/prénom louha
   ♪ âge 1050 ans, c'est écrit au dessus !
   ♪ Présence 7/7
   ♪ tu nous as trouvés comment ? je suis la fondatrice
   ♪ Une dose d'amour ? oh oui plus que ça même !    
   ♪ Groupe Choisi personnel de l'école
   ♪ Avatar Jessica Alba
   
©louha


Ashley Peyredragon
Clever as the Devil and twice as pretty.•MP
Revenir en haut Aller en bas




✱ PNJ ✱
avatar
La Direction
http://institutchevalier.forumactif.org/#bottom http://institutchevalier.forumactif.org/
Quêteur - Niveau 1
► Messages : 899 ► Date d'inscription : 15/07/2013
► Crédits : 3530 ► Chambre : toutes ► Pouvoirs : - Bannissement temporaire
- Bannissement définitif
- Suppression de compte
- Sanctions en tout genre
- Tortureur en intrigues.


MessageSujet: Re: Ashley Peyredragon - Milles vies, Milles histoires... Une seule compte Mer 10 Juin - 15:00


Bienvenue dans l'Institut !

Bonjour Ashley. Après vérification de tes antécédents, nous avons le plaisir de t'annoncer que ta fiche a été validée. Tu logeras dans la chambre 1-4. Au vu de ton histoire, tu intègreras le groupe : Institut

Maintenant que tu es validé tu peux aller réserver ton avatar, et faire ta fiche de liens (fortement conseillé). Pour les étudiants, tu peux aussi aller postuler pour un club. Tu pourras ensuite te lancer dans le RP tête baissée ! N'oublie pas que les quêtes et les intrigues sont là pour rythmer ton avancée dans le forum !

Voici quelques liens utiles pour bien commencer :
www. Le Règlement
www. Le Contexte
www. Les Scénarios
www. Les Crédits (monnaie du forum)

N'hésite pas à MP un membre du staff à la moindre question, ou à utiliser la section 'demandes' !
©louha pour l'IC, inspiré par Alysha


Vote
Je vous surveille, je fais attention au moindre de vos geste. Je vous manipule et vous mets en danger. N'êtes vous pas là pour ça ? •MP(Lucy)∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

Ashley Peyredragon - Milles vies, Milles histoires... Une seule compte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand la faim se fait présente... Elle seule compte !
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» Athkire la demoiselle aux milles couleurs {by Ayael}
» (campagne) les milles marches
» Izumi A. - La jeune fille aux milles visages.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: Bons élèves-